La Florentine Index du Forum
La Florentine Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Le retour au bercail
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Florentine Index du Forum -> Verneuil (duché d'Alençon) -> La ville de Verneuil
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jessica.de.Florence


Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2009
Messages: 186

MessagePosté le: Mer 16 Déc - 08:49 (2009)    Sujet du message: Le retour au bercail Répondre en citant

Sytry



Inscrit le: 28 Aoû 2008
Messages: 100
Localisation: Verneuil
Posté le: 15 Déc 2009 22:27    Sujet du message: [RP] Retour au bercail

Verneuil
Une nuit hivernale
Un cavalier s'approche lentement emmitouflé dans ses vêtements.
Plusieurs semaines deja qu'il avais quitté le village pour un petit voyage.
L'aller se déroula sans encombre , il ne put malheureusement pas en dire autant du retour.
Une sauvage agression l'avais immobilisé afin de soigner ses blessures.
Mais l'important était d'être en vie
L'important était d'être de retour sur ses terres.

Les rues étaient déserte
Le bruit des sabots resonés , troublant le silence matinal
Verneuil dormais encore et moi je commencer ma journée...
_________________
Maistre de la garnison de Verneuil

_________________

Si tu choisis l'incinération, ce sera ta derniere cuite, si tu choisis l'enterrement, tu auras toujours l'occasion d'avoir un ver dans le nez


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 16 Déc - 08:49 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Jessica.de.Florence


Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2009
Messages: 186

MessagePosté le: Mer 16 Déc - 09:02 (2009)    Sujet du message: Le retour au bercail Répondre en citant

Je chevauchais dans cette ville depuis déjà plusieurs heures.
L’ennui s’était emparé de moi déjà depuis plusieurs jours,
On m’avait conseillée de sortir pour me divertir mais,
Cela n’avait rien changée.
Cette amertume que mon cœur avait empli depuis plusieurs lunes,
Ne pouvait plus s’en aller.
Le temps c’était comme évaporé.
J’en revenais à regretter mon enfance,
Alors que la femme que j’étais devenue était si différente...
Dans mes songes, avançant mes pas l’un après l’autre,
J' errais dans cette ville.
Puis tournant dans une ruelle,
Je pu en levant les yeux,
Observer un spectacle extraordinaire.
Un parc a perte de vue était là.
Cacher par les maisons.
Un lever de soleil se reflétais dans l'étang.
C’était merveilleux.
Ce paysage avait attiré déjà quelques passants.
Ce magnifique spectacle me rappela un vieux souvenir.
Les mots que j’avais prononcés à l’âge de 12 printemps réveilla en moi de lointain passé.


- A jamais, ces mots seront gravés, cette histoire des temps passés,
restera au plus profond de nous, à jamais ils nous lieront,
dans le futur comme dans le présent,
amis à la vie, amis à la mort…

Ce pacte, mon frère, où es-tu donc…


Jessica avait grandi.
C'était une jeune femme maintenant. Elle avait soif de découvertes et d'aventures.
Voilà pourquoi elle se trouvait auourd'hui loin de ses terres natales.

Le paysage qu'elle avait devant ses yeux était magnifique. Elle posa le pied à terre et s'avança vers l'étang, laissant son cheval derrière elle, libre.
Il s'ébroua et s'enquit de trouver de l'herbe fraîche. il fit quelques pas vers le pré voisin et commença son festin sans faire paraître une seule émotion. C'était l'ordre des choses. La brise matinale soulevait de temps en temps sa crinière.

Et emmêlait les cheveux de Jesse. Quelques franges devant ses yeux, qui disparaissaient et revenaient, ajoutant au spectacle des effets spéciaux d'intensité de lumière.
Les rayons de l'aurore réchauffaient ses joues. Un sentiment d'immense quiétude la parcourut et d'abandon.
Elle sourit.

Voilà, si le temps s'arrêtait elle serait heureuse pour l'éternité !, pensa-t-elle.

Quelques passants, comme elle, restaient pantois devant un tel spectacle.
Elle reporta son regard devant l'horizon et immobile, laissa son esprit vagabonder dans les méandres des émotions.


Elle crut l'apercevoir, encore une fois . Elle ferma ses paupières sur ses yeux sombres. Son frère.... elle porta sa main sur son ventre.

Cette folie va-t-elle m'accompagner toute ma vie ?, pensa-t-elle.

Elle rouvrit les yeux, des larmes coulèrent sur ses joues

_________________

Si tu choisis l'incinération, ce sera ta derniere cuite, si tu choisis l'enterrement, tu auras toujours l'occasion d'avoir un ver dans le nez


Revenir en haut
Jessica.de.Florence


Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2009
Messages: 186

MessagePosté le: Ven 1 Jan - 13:45 (2010)    Sujet du message: Le retour au bercail Répondre en citant

Sytry



Inscrit le: 28 Aoû 2008
Messages: 105
Localisation: Verneuil
Posté le: 19 Déc 2009 11:26    Sujet du message:

J'arrive a la hauteur du parc de Verneuil.
au loin j'aperçois une femme prés du lac.
sa silhouette m'es inconnue.
Surement une nouvelle qui c'est perdu...
Doucement je m'approche.
Je l'entend sangloter.
Je descend de ma monture.
Lui pose une main sur l'épaule.

Mademoiselle, que vous arrive t'il?

_________________


_________________

Si tu choisis l'incinération, ce sera ta derniere cuite, si tu choisis l'enterrement, tu auras toujours l'occasion d'avoir un ver dans le nez


Revenir en haut
Jessica.de.Florence


Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2009
Messages: 186

MessagePosté le: Ven 1 Jan - 13:47 (2010)    Sujet du message: Le retour au bercail Répondre en citant

Seule au monde.

La vie reprenait ses droits.

une voix égratigna ses oreilles. Une voix d'homme. Une mélodie connue, peut-être celle de son frère, quand elle était encore toute petite fille ? Son frère ? Elle ferma les yeux, mais n'arriva pas à redessiner le visage. Il y avait tellement longtemps maintenant. La tristesse emplit son regard. Elle se sentait coupable de l'oublier.

Elle se tourna et porta ses yeux vers le jeune homme. Elle resta ainsi immobile à le regarder

La brise faisait virevolter ses mèches blanches. Ses yeux sombre étaient toujours posés sur elle.
Quelque chose l'intriguait. Non pas sa voix, , mais quelque chose d'indéfinnissable.
Il était différent, physiquement différent. Jesse le sentait et le voyait sans doute mais, sans encore prendre conscience du détail
La tristesse ne la quittait pas.

Les souvenirs, elle aurait tant voulu matérialiser des souvenirs de son frère.
Mais tout ce qui lui venait, n'était que des impressions, des odeurs, son odeur à lui et soudain, elle revit son destin tragique.

Elle pleura devant la souffrance qu'elle avait du endurer.

"Arrête de te morfondre et de faire la pleurnicheuse",pensa-t-elle

Elle fit une grimace. La crise semblait s'approcher à grand pas. Elle renifla, essuya ses larmes. Elle mit la main dans sa poche. Les herbes étaient là. Seul remède à ses crises.

Elle tourna le regard vers le jeune homme . Toujours cette impression d'être différent qui émanait de lui.

La surface du lac vibrait sous l'assaut de la brise. Elle regarda derrière elle. L'auberge ou était-ce peut-être la taverne était ouverte. Elle avait besoin de s'y rendre au plus vite, pour ingurgiter sa potion.

- Jeune homme, pourriez-vous............m'emmener......à la taverne la plus proche, il me faut trouver de l'eau chaude..........j'ai...besoin......de prendre.........

elle n'eut pas le temps de finir, qu'elle s'évanouissait sous la douleur.....
_________________

Si tu choisis l'incinération, ce sera ta derniere cuite, si tu choisis l'enterrement, tu auras toujours l'occasion d'avoir un ver dans le nez


Revenir en haut
Jessica.de.Florence


Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2009
Messages: 186

MessagePosté le: Ven 1 Jan - 13:48 (2010)    Sujet du message: Le retour au bercail Répondre en citant

Sytry



Inscrit le: 28 Aoû 2008
Messages: 105
Localisation: Verneuil
Posté le: 28 Déc 2009 21:42    Sujet du message:

Pas le temps de commencer une discutions que la jeune femme s'effondre devant moi.
Taverne...eau chaude...
Voici les seuls mots que j'avais put discerner avant son malaise.
Je me penche vers elle
Elle respiaris toujours.
D'un geste assurer je la soulève et la dépose sur ma monture,la couvrant du mieux que je pouvais avec les moyens du bords.

Direction a maison.

Le bois craquer dans la cheminée.
La chaleur redonnais des couleurs a cette mystérieuse inconnue.
Queqlue chose en elle me disait quelque chose.
Ce visage,ce regard...
Et surtout ce pendentif...
Je ne connaissais qu'une personne portant le même.
Non cela ne pouvais pas etre elle.
Elle devrais etre en Italie, loin de tout,loin de moi...
Elle...
Ma soeur....
Perdu depuis mon départ précipité....
Perdu depuis ce changement d'identité....

_________________

Si tu choisis l'incinération, ce sera ta derniere cuite, si tu choisis l'enterrement, tu auras toujours l'occasion d'avoir un ver dans le nez


Revenir en haut
Jessica.de.Florence


Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2009
Messages: 186

MessagePosté le: Ven 1 Jan - 13:49 (2010)    Sujet du message: Le retour au bercail Répondre en citant

La florentine n'eut juste le temps de remarquer que le visage du jeune homme
s'était durci par une détermination farouche, avant de s'effondrer.
Puis elle se sentit saisie, soulevée, et mis en travers de la selle, maintenue par une main ferme, emportée....
avançaient- Ils lentement vers la taverne?,
qui n'était située qu'à quelques chevauchées...
Pourtant, vu l'état de Jesse, la route fut longue.
Tout se brouillait dans l'esprit de Jesse

De nombreuses heures s'étaient écoulées,

La Florentine commença à s’agiter. Des gouttes de sueurs perlaient à son front. Son visage se crispa. Ses lèvres commencèrent à bouger, ne sortant qu’un râle du fond de sa gorge. Elle s’agitait de plus en plus. Ses mots commençaient à devenir audible :

- Aragorn............ne me quittes pas....tu ne dois pas...........Aragorn..

Elle se redressa brusquement, sortant de son cauchemar. Non, ce n’était pas un cauchemar, c’était vrai. Cela c’était passé. Mais quand ? Ou ? Ses souvenirs étaient flous.
Elle commençait péniblement à reprendre ses esprits. Ou était-elle ? Ou sont passé les murailles de Fiesolana ? Son ventre lui faisait mal, ses tripes se tordaient comme des serpières ; pui Elle se souvînt.

Elle tourna la tête et vît le jeune homme qui veillait à son chevet. Il s’était endormi dans un fauteuil. Il paraissait si paisible. Elle repensa à la bonté dont il avait fait preuve jusque là. Un homme merveilleusx Elle s’en voulait de lui avoir causer quelques soucis. Elle s’allongea, et , regarda son hôte dormir. Elle attendrait qu'il se réveille, il mérite bien ce repos. Pour accompagner son sommeil, elle se mit à fredonner un ancien conte que son frère lui chantait pour l'endormir, il y a bien des lunes :

Dors bel enfant, la nuit arrive
Oublie cette journée si sombre
Reste loin de ces ombres
Souviens-toi de ces rives

Bonheur saurais-tu me reconnaître
Encore une fois, moi qui ne sais que paraître
Le mince souvenir d’un rêve, d’un être

Enfant de la nuit, enfant de la vie
N’oublie pas la lumière du soleil
Fait de tes songes des merveilles
Anéantissant la nuit
Ne fuis pas le décadence
Toi qui as la connaissance

elle ferma les yeux sur ces derniers mots, et se laissa porter dans le monde des songes.
_________________

Si tu choisis l'incinération, ce sera ta derniere cuite, si tu choisis l'enterrement, tu auras toujours l'occasion d'avoir un ver dans le nez


Revenir en haut
Jessica.de.Florence


Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2009
Messages: 186

MessagePosté le: Ven 1 Jan - 13:50 (2010)    Sujet du message: Le retour au bercail Répondre en citant

Un rayon de soleil chatouilla le visage de la jeune femme. Il était déjà tard. Elle ouvrit lentement les yeux, leur laissant le temps de s’habituer. Le ciel était d’un bleu pâle, augurant une très belle journée d'hiver. Un oiseau se posa sur le rebord de la fenêtre, et y picora quelques miettes de pain. Elle se leva, posa un chale sur ses épaules , et remis le parchemin dans sa poche..

Sytry était toujours endormi dans son fauteuil. Elle se trouvait honteuse de lui avoir voler sa couche. Le plaid avait du glisser dans son sommeil. Elle le remonta sur ses épaules. Elle fût tenter de passer la mains dans ses cheveux ébouriffés, comme si cela pouvait effacer les tourments de sa vie, mais elle se retint au dernier moment. Elle le laissa à son sommeil et sortit alors de la pièce.

Jessy savait que cela ne se faisait pas de fouiller chez les gens, mais elle se sentait redevable. Son mal de ventre la gênait, mais elle faisait en sorte de n’y prêter garde. Elle ne savait pas ce qui lui aurait plus, alors ell e raviva le feu et fit chauffer du lait et du thé, trouva aussi une miche de pain dans laquelle elle tailla quelques tartine. sElle prépara aussi quelques œufs de zozios. L’odeur des boissons chaudes et des œufs commençait à se rependre dans la maisonnée.
_________________

Si tu choisis l'incinération, ce sera ta derniere cuite, si tu choisis l'enterrement, tu auras toujours l'occasion d'avoir un ver dans le nez


Revenir en haut
Jessica.de.Florence


Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2009
Messages: 186

MessagePosté le: Jeu 7 Jan - 17:28 (2010)    Sujet du message: Le retour au bercail Répondre en citant

Sytry



Inscrit le: 28 Aoû 2008
Messages: 110
Localisation: Verneuil
Posté le: 03 Jan 2010 00:30    Sujet du message:

Dors bel enfant, la nuit arrive
Oublie cette journée si sombre
Reste loin de ces ombres
Souviens-toi de ces rives

Bonheur saurais-tu me reconnaître
Encore une fois, moi qui ne sais que paraître
Le mince souvenir d’un rêve, d’un être

Enfant de la nuit, enfant de la vie
N’oublie pas la lumière du soleil
Fait de tes songes des merveilles
Anéantissant la nuit
Ne fuis pas le décadence
Toi qui as la connaissance

Cette chanson...
Je la connaissais
surement un rêve...
J'entrouvre un œil
Elle es la qui chantonne...
Confirmation ou rêve?
Paupières trop lourde , je retombe

Odeur de nourriture
Bruit dans la cuisine
Je bondit de mon siège.
Elle était toujours la.
Me préparant un petit déjeuner.
Je la fixe et lui sourit.

Bonjour a vous mademoiselle
Je vois que vous allez mieux vous m'en voyer ravis.
Laissez moi vous aider a mettre tout en place.

Une fois la table mise,je l'invite a s'asseoir face a moi afin de casser la croute.

Dite voir , il m'as semblez vous entendre une chanson cette nuit.
Une chanson que je connais très bien et....

Plus un mot.
Cette fois pas de doute.
Ce regard malicieux
Cette chanson...
Et ce pendentif accroché a son cou...

Jess...???
C'es toi?
_________________

Maistre de la garnison de Verneuil
Revenir en haut de page
 


_________________

Si tu choisis l'incinération, ce sera ta derniere cuite, si tu choisis l'enterrement, tu auras toujours l'occasion d'avoir un ver dans le nez


Revenir en haut
Jessica.de.Florence


Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2009
Messages: 186

MessagePosté le: Jeu 7 Jan - 17:29 (2010)    Sujet du message: Le retour au bercail Répondre en citant

la florentine en était à la préparation délicate de son omelette lorsqu'elle entendit:
Bonjour a vous mademoiselle
Je vois que vous allez mieux vous m'en voyer ravis.
Laissez moi vous aider a mettre tout en place.

Elle sursauta, et rata son blanc sans jaune, y'a que son frère qui pouvais faire ça.....il avait toujours le chic de venir la surprendre au moment crucial................c'est pour ça qu'elle ne s'était jamais marié d'ailleurs, elle le sentait venir en pleine nuit de noce à sa place


Elle ne répondit pas de suite et se retourna vers lui lançant son regard de chipie....quand il lui dit ...Dite voir , il m'as semblez vous entendre une chanson cette nuit.
Une chanson que je connais très bien et....

et bien, en effet cette chanson, oui c'est mon frère qui me la chantait, et ce pendentif que je vois aussi à votre cou et aussi le mien, alors si aucun de nous deux ne l'a volé..................

Jesss, c'est toi?
surprise, rire, flash et main sur le coeur

et toi aragorn c'est toi?
_________________

Si tu choisis l'incinération, ce sera ta derniere cuite, si tu choisis l'enterrement, tu auras toujours l'occasion d'avoir un ver dans le nez


Revenir en haut
Jessica.de.Florence


Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2009
Messages: 186

MessagePosté le: Jeu 7 Jan - 17:30 (2010)    Sujet du message: Le retour au bercail Répondre en citant

Sytry



Inscrit le: 28 Aoû 2008
Messages: 110
Localisation: Verneuil
Posté le: 03 Jan 2010 21:18    Sujet du message:

Aragorn...
Un prénom ressurgissant du passé comme un coup de poing en plein visage.
Sourire crispé
Plus de doute

Oui en effet, c'est bien moi...
Jess...
ça fais si longtemps...
Depuis ma fuite...
Viens dans mes bras petite soeur.


Je me dirige vers elle.
La prenant dans mes bras.
Je lui murmure

Heureux de te retrouver enfin.
Nous avons tant de chose a nous raconter
_________________

Maistre de la garnison de Verneuil

_________________

Si tu choisis l'incinération, ce sera ta derniere cuite, si tu choisis l'enterrement, tu auras toujours l'occasion d'avoir un ver dans le nez


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:59 (2018)    Sujet du message: Le retour au bercail

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Florentine Index du Forum -> Verneuil (duché d'Alençon) -> La ville de Verneuil Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com